Le châle granny squares

Je suis une grande frileuse, et sujette à la dépression saisonnière. J’ai réalisé ce châle pour lutter contre ces deux grands fléaux de l’hiver : il est en laine pour me tenir bien chaud, et plein de couleurs folles pour profiter de leur effet très positif sur mon moral. (Plus précisément, la fibre est un mélange de laine et de viscose de bambou. La texture est douce, très agréable.)

Photo

Je voulais absolument un vêtement en granny squares, pour pouvoir crocheter plein de carrés différents et multicolores, et surtout, des fleurs (très important, les fleurs). J’ai cherché des idées de modèles, principalement sur Pinterest. J’ai beaucoup aimé la forme de ce modèle (en fait, j’aime beaucoup le modèle tout court). Il s’agit d’un grand carré plié en deux et refermé sur les côté, avec deux ouvertures pour passer les bras. (Vous trouverez un petit schéma très clair ici. Le site n’est pas en français, c’est je crois du hongrois, mais il n’y a absolument pas besoin de comprendre la langue pour comprendre le schéma.)

Photo

Ensuite, pour les carrés en eux même, J’ai fouillé un peu partout sur le net et récupéré des patron de ci de là, en improvisant plus ou moins. Les petites fleurs ainsi que les soleils sont totalement improvisés, et je n’ai pas gardé de trace écrite des grilles. (Je sais, c’est mal.) Le grand mandala central est improvisé également. Je n’ai pas trouvé de tutoriels qui me convenaient pour l’intégrer dans un carré (les seuls que j’ai trouvé déformaient le disque en une sorte d’octogone et ça ne me plaisait pas), j’ai donc bidouillé quelque chose qui me plaisait mieux, mais je ne suis toujours pas entièrement satisfaite. Ça se voit beaucoup moins une fois intégré à l’ouvrage, mais le carré gondole un peu. Si je trouve la méthode parfaite pour un prochain ouvrage, je ne manquerais pas de la partager.

Photo

Voici les patrons que j’ai utilisés, en modifiant les derniers rangs pour obtenir un carré à la bonne taille et qui s’intègre bien dans l’ensemble :

Photo

Une fois tous les carrés assemblés, le châle est pile à ma taille. (Je pensais d’ailleurs, au vu du patron, qu’il conviendrait pour tout le monde, mais après l’avoir vu sur quelqu’un qui mesure 10 cm de moins que moi et surtout beaucoup plus mince, j’ai constaté que ce n’était pas du tout le cas.) J’aime beaucoup la forme, il couvre parfaitement le dos et peut se porter de façon à couvrir aussi le cou (les deux endroits où j’ai le plus froid si on omet les pieds). Il est assez large pour se glisser par dessus n’importe quelle tenue, ce qui est parfait pour un vêtement d’intérieur (ce pourquoi je le destinais) ; en revanche il ne passera pas sous un manteau. Le seul inconvénient que je lui trouve, c’est que je ne sais pas si je dois l’appeler un châle, un gilet ou un plaid portatif.

Photo

J’ai eu quelques mésaventures pour me procurer la laine, et au final, je l’ai fini au début du printemps… Comme d’habitude, je ne cible pas très bien les saisons pour la confection de mes ouvrages. Mais de toutes manières, ce n’est pas comme si on avait eu un hiver très rude cette année par chez moi (il a gelé une seule journée et toutes les fleurs sont sorties des semaines en avance). Ce n’est donc que partie remise pour l’hiver prochain !

Photo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s